Jeudi 4 février – matin

9H00 – 9H30 | SEQUENCE D’OUVERTURE

Introduction par Nicolas Rossignol
Intervention de Geoffroy Roux de Bézieux, président du MEDEF
Perception du progrès et ses évolutions
Présentation des résultats du sondage réalisé courant janvier 2021
Céline Bracq, directrice générale et co-fondatrice d’Odoxa

9H35 – 10H10 | DEBAT : LA CONFIANCE, PRINCIPE ACTIF DU PROGRES ?

Quelle éthique commune du progrès ?
Comment concilier besoins rapides et confiance dans le progrès ?
Quels risques est-on prêts à assumer et comment les faire accepter ?
La régulation est-elle un frein ou une condition du progrès ?
Le progrès humain et le progrès technique font-ils toujours cause commune ?
La transparence de la régulation suffit-elle à susciter la confiance dans le progrès ?
  • Anne Lauvergeon, Fondatrice et présidente d’ALP, co-présidente de la commission Innovation du MEDEF
  • Étienne Klein, Philosophe des sciences, directeur de recherches au CEA
  • Cédric Villani, Mathématicien, membre de l’Académie des sciences, président de l’OPECST, député de l’Essonne

10H15 – 10H35 | GRAND TEMOIN

Conversation avec Éric Salobir

10H40 – 11H15 | DEBAT : LES FAKE NEWS, VIRUS DU PROGRES !

Défiance envers les autorités, doute envers les discours de certains scientifiques, sentiment de manipulation, recherche de boucs émissaires, etc. A mesure que la pandémie du COVID-19 s’est installée, les fake news ont aussi proliféré. Ainsi, selon un sondage IFOP pour la Fondation Jean-Jaurès et Conspiracy Watch (réalisé entre les 24 et 26 mars dernier), si une nette majorité de Français (57 %) affirme que le COVID-19 est apparu de manière naturelle, un Français sur quatre (26 %) estime qu’il a été conçu en laboratoire (17 % de manière intentionnelle, 9 % de manière accidentelle). Les Français ne sont pas moins « complotistes » que les Américains sur l’origine du nouveau coronavirus.
Cet exemple est effectivement caractéristique d’une époque où les remises en causes, même scientifiques, sont quasi-quotidiennes. Les réseaux sociaux étant un agent propagateur.Comment les fake news menacent-elles le progrès ?
Peut-on encore les combattre ?
Les fake news prospèrent-elles sur le déficit de connaissance ?
Comment réhabiliter la parole de l’expert ?
Les voies d’un consensus sur le progrès et son développement sont-elles possibles ?
  • Laurent Solly, DG Facebook France et VP Facebook Europe du sud
  • Pierre Louette, PDG Groupe Les Echos – Le Parisien
  • Monique Canto-Sperber, philosophe, directrice de recherche au CNRS, Membre du comité d’éthique, ancienne directrice de l’ENS

11H20 – 11H40 | GRAND TEMOIN

Conversation avec Axel Kahn

11H45 – 12H20 | DEBAT : LE PROGRES PEUT-IL ÊTRE ENCORE PARTAGE PAR TOUS ?

Le progrès est-il de moins en moins accessible ?
Que gagne-t-on dans le progrès ?
Le progrès va-t-il trop vite pour être apprivoisé ?
Doit-on comprendre le progrès pour l’adopter ?
Quelles sont les barrières à l’adoption du progrès ?
L’expérimentation prépare-t-elle mieux au progrès ?
L’expérimentation se heurte-t-elle au principe de précaution ?
Peut-on encore tous être les gagnants du progrès ?
La compétition internationale force-t-elle le rythme du progrès ?
  • Patrick Errard, Directeur général chez Astellas France et co-président de la commission Innovation du MEDEF
  • Anne-Claude Crémieux, Infectiologue, professeur de médecine à l’hôpital Saint-Louis
  • Olivier Nataf, Président d’AstraZeneca France
  • Olivier Babeau, Président Fondateur de Sapiens

12H25 – 12H45 | GRAND TEMOIN

12H50 | CLÔTURE